Ce n’est pas sans raison si l’on nous dit de nous fier à notre instinct. L’instinct nous guide non seulement dans des situations dans lesquelles tous nos sens sont en éveil et nous permet d’anticiper le danger mais il est également présent dans l’expression de notre individualité. Il est souvent dit que pour gagner en authenticité, il n’existe rien de mieux ou de plus nécessaire que de cultiver votre faculté à entendre votre propre voix, ce petit baromètre qui vous indique ce qui est bon pour vous ou pas. Cela est vrai dans votre vie en général mais d’autant plus maintenant que vous entamez votre vie de maman.

Apprenez a vous fier a votre instinct maternel

Il vous faudra pouvoir vous faire confiance au cours de cette aventure riche en apprentissages quotidiens. Dans cette relation de découverte et parsemée d’incertitudes, vos intuitions vous permettront de savoir quelle décision prendre. C’est absolument indispensable au regard du poids psychologique que fait peser la société sur les mamans. Il peut en effet parfois s’avérer difficile de trouver le temps, sans parler du courage, de couper court au tumulte de votre environnement et être enfin capable de réellement entendre ce que nous pensons et surtout voulons en notre for intérieur.

Il est dans l’air du temps d’attendre des mères qu’elles soient inébranlables, minces (au maximum six semaines après l’accouchement) et accompagnées d’angelots policés et somptueusement vêtus. Les mamans se doivent d’avoir déjà réfléchi aux jeux de stimulation intellectuelle qu’elles souhaitent pratiquer avec leur enfant à peine après que ce dernier soit né. Il existe également d’autres guerres silencieuses : celle du choix entre le biberon et l’allaitement, cette autre sur le choix entre les aliments faits maisons ou les plats préparés mais issus de la culture biologique, sans oublier bien sûr celle sur la poussette dont la nacelle doit, selon les versions, soit faire face à la maman, soit lui tourner le dos. Toutes ces attentes sont à la fois épuisantes et perturbantes sans compter qu’elles sont une source d’angoisse pour vous qui finissez par estimer que vous ne serez jamais à la hauteur de la tâche qui vous attend.

Apprenez a vous fier a votre instinct maternel

Néanmoins, la maternité est une expérience personnelle particulièrement intense. Chaque mère et son enfant auront des besoins et vivront des expériences différentes. Ce que vous ferez avec un bébé ne sera pas reproductible avec un autre. Votre rôle de maman et le simple fait de l’avoir porté en votre sein pendant neuf mois, font que vous êtes la seule adulte à le connaître aussi intimement. C’est ici que les attitudes que vous allez adopter vis-à-vis de la relation que vous souhaitez construire avec votre enfant vont prendre toutes leurs dimensions. Vous croirez en un certain nombre de valeurs qui sont soit le fruit de votre propre enfance, soit des choses que vous aurez glanées auprès d’amis, de votre conjoint ou en regardant la télévision. Cette connaissance peut aussi être la manifestation de ce grand vide que vous éprouvez à ne pas savoir. Et cette réponse est aussi tout à fait acceptable. Ne pas savoir vous laisse le champ libre pour poser des questions, partager, lire et enfin décider de ce qui a le plus de sens pour vous.

Votre objectif est d’être la meilleure mère possible pour votre enfant, mais pas parfaite. Vous ne passez pas un examen, vous construisez une relation. Quelque chose d’apaisé qui prendra de l’ampleur avec le temps. Vous avez bien évidemment des devoirs envers votre enfant, notamment ceux de le nourrir, de le maintenir au chaud et en sécurité. Mais au-delà de cela, la manière dont vous vêtissez votre enfant ou les moyens que vous employez pour le nourrir ne regardent que vous. Il y aura des moments où vous aurez le sentiment que rien ne va dans le bon sens ; ce ne sera heureusement qu’un passage et vous vous apercevrez après coup qu’il ne s’agissait que d’une phase d’apprentissage. Il est probable que votre parcours de maman ne soit pas linéaire et que vos certitudes d’aujourd’hui ne soient en rien celles de demain. Mais plus vous prendrez ce rôle à cœur, plus votre confiance en vous augmentera. Seuls le temps, la patience et la pratique vous amèneront à être la mère que vous souhaitez être.