Si vous venez d’avoir un bébé, il est possible que vous n’ayez pas inscrit comme priorité sur votre pense-bête d’entretenir activement des relations sociales. Sans aucun doute vous vous êtes habituée à déambuler dans votre peignoir. La pensée de sortir comme vous en aviez l’habitude, bien habillée et prête à faire la fête tard dans la nuit, semble appartenir à un autre monde. Dans votre état actuel, vous ne pouvez pas imaginer que cela puisse se reproduire, ce qui risque de vous inciter à penser que votre vie sociale, telle que vous la connaissiez, est terminée à jamais. Pas du tout ! Vous aurez de nouveau l’occasion de sortir le soir, en temps voulu, et vous apprécierez d’autant plus ces sorties du fait qu'elles seront plus rares.

Reprendre votre vie sociale

À moins que vous n'ayez beaucoup de chance, il est peu vraisemblable que tout votre cercle d’amies proches, qui vivent près de chez vous, aient eu des bébés au même moment. Par conséquent, il est essentiel que vous trouviez des personnes auxquelles vous pouvez parler de votre vie actuelle. Assez souvent, les nouvelles mamans que vous rencontrerez appartiendront à divers milieux, et auront des origines et des cultures différentes. Il se peut que ce ne soit pas des personnes que vous fréquenteriez en temps normal ; mais vous avez maintenant un bébé, qui est votre dénominateur commun, et ces femmes feront écho à vos pensées, vos anxiétés et vos sentiments. Les nouvelles mères que vous rencontrerez au cours de cette période pourraient devenir de grandes amies, ou vous pourriez vous éloigner progressivement les unes des autres, mais elles vous auront aidée à traverser cette période turbulente.

Au fur et à mesure que votre enfant grandira, vous serez enchantée d’avoir d’autres sujets d’intérêt mais, au début, votre bébé vous absorbera entièrement. Une mère à qui j’ai parlé m’a fait savoir que si elle avait entrepris un nouveau travail accaparant et passionnant, ses proches auraient été ravis qu’elle leur en parle abondamment ; alors pourquoi levaient-ils les yeux au ciel lorsqu’elle voulait parler de son bébé ? Certes, le monde est une pépinière de femmes qui ont enfanté mais, en ce qui vous concerne, votre expérience est unique et importante ; alors recherchez la compagnie des personnes avec lesquelles vous pouvez la partager à cœur ouvert. Si, au début, cette recherche s’avère difficile, tournez-vous vers les forums, les salles de chat et les réseaux d’aide en ligne qui sont des lieux formidables pour partager des expériences.

J’ai une amie d’enfance sans enfant, qui m’ignore systématiquement depuis ces dernières années, bien que je lui ai proposé de nous revoir. C’est l’une des situations les plus difficiles à accepter. Si vous êtes entrée dans le monder merveilleux des mamans, vous risquez de devoir abandonner des amies qui n’ont pas d’enfants et qui peuvent le regretter ou ressentir de la colère à cet égard. Espérons-le, une solide amitié pourra surmonter ce problème, mais il faut également respecter qu’il puisse être douloureux pour certaines de vos amies de vous voir avec un bébé. On prétend souvent à tort que ce sont les mères qui coupent les ponts avec les femmes sans enfant. En fait, devenir mère peut être un puissant facteur d’isolement, et de nombreuses mères estiment que ce sont elles qui sont marginalisées. Au cours d’un atelier que j’ai organisé, une participante s'est rappelé le jour où elle a regardé sur un réseau social des photos d’événements auxquels elle n’avait pas été invitée. Elle se sentait « écartée pour des raisons pratiques ». Lorsque vous voyez des photos d’anciennes amies qui font la fête, rappelez-vous qu’il s’agit d’un cliché de leur vie soigneusement mis au point.

Les personnes à fréquenter au cours de cette période sont celles avec lesquelles vous pouvez être vous-même et sur lesquelles vous pouvez compter si vous avez besoin d’aide, non pas celles avec lesquelles vous devez porter un masque pour dissimuler vos difficultés d’adaptation à votre nouvelle vie. Espérons-le, ce cercle englobera des amis de longue date, des membres de votre famille et de nouvelles connaissances qui formeront un formidable soutien. Il est important de ne pas vous retirer entièrement du monde. Si l’idée de passer toute une soirée à l’extérieur vous semble insurmontable, commencez doucement. Organisez une rencontre avec quelques amis, à l’heure du déjeuner ou dans l’après-midi, sans votre bébé. Choisissez une activité qui serait difficile à faire avec un bébé, par exemple une longue marche, un spectacle au théâtre ou vous faire dorloter dans un spa. Une fois que vous aurez franchi le premier pas, cela deviendra plus facile. Le plus grand obstacle à surmonter est de vous autoriser à sortir et de vous amuser en solo.