Si vous lisez ceci après avoir accouché de votre enfant, vous savez déjà que les déchirures et les points peuvent s’avérer douloureux et inconfortables.
Toutefois, les déchirures sont l’un des aléas les plus communs de l’accouchement auquel il convient de ne pas donner plus d’importance que nécessaire. Neuf femmes sur dix déchirent en partie leur périnée au cours de l’accouchement sous l’effet de la tension que fait exercer le bébé sur le vagin au moment de la naissance, mais la vaste majorité de ces déchirures demeurent mineures. La plupart de ces déchirures affectent le périnée, zone qui se situe entre le vagin et l’anus.
Dans certains cas, notamment lorsque le bébé doit être rapidement extrait, la sage-femme ou le médecin peuvent décider d’inciser le périnée et procède donc à ce que l’on appelle une épisiotomie.
Les déchirures ou incisions sont refermées après la naissance grâce à la pause de points de suture et sous anesthésie locale afin que le geste ne soit pas douloureux pour la maman.

Types de déchirures

Il existe quatre différents niveaux de déchirure. Une déchirure de grade 1 est une déchirure relativement bénigne qui n’affecte que la peau et cicatrise souvent d’elle-même. Une déchirure de grade 2 affecte, outre la peau, également le muscle du périnée et requiert la pause de sutures. Seulement une minorité de femmes sont concernées par les déchirures de grade 3 et 4; une déchirure de degré 3 est une déchirure étendue qui gagne la zone du sphincter anal (l’anneau musculaire qui entoure l’anus) et une déchirure de grade 4, s’étend plus avant et atteint le sphincter interne et la muqueuse ano-rectale.

Toutes les déchirures doivent, après la naissance, être auscultées par un professionnel de santé et s’il s’agit d’une déchirure de grades 3 ou 4, il peut être nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale pour réparer les dommages. Ce sont généralement les sages-femmes qui s’occupent de poser les points de suture dans le cas de déchirures moins graves.
Le médecin pourra également vous prescrire des traitements associés.

Ce que vous ressentez vraiment avec des points

Les points de suture peuvent prendre jusqu’à six semaines pour se résorber et pour que la déchirure cicatrise totalement. La première semaine, il se peut que ceux-ci provoquent un inconfort voire une douleur. En effet, de nombreuses femmes disent ressentir une douleur et une sensation de resserrement qui s’accentuent au fil des premiers jours, à mesure que la plaie se referme et que les points se resserrent. Si vous pensez que les points sont trop serrés, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre infirmière ou sage-femme qui peut éventuellement les couper pour supprimer la pression.

 

Gretchen - Age 36, mère d'un

Gretchen - Age 36, mère d'un

Gretchen - Age 36, mère d'un

Gretchen - Age 36, mère d'un

Gretchen - Age 36, mère d'un

Gretchen - Age 36, mère d'un

1 of close

Gretchen - Age 36, mère d'un

prev    
 

6 façons d’accélérer la cicatrisation

  • Gardez une plaie nette et propre: Il est important que toute la zone vaginale demeure propre au cours du processus de cicatrisation ; veillez à prendre au minimum un bain ou une douche par jour. Évitez d’employer des produits parfumés qui sont susceptibles d’irriter la zone.
  • Changez fréquemment votre serviette hygiénique: Vous serez ainsi moins exposée à une infection ; pensez également à vous laver les mains après avoir été aux toilettes.
  • Buvez abondamment: Les experts disent qu’il est nécessaire que vous buviez deux à trois litres d’eau par jour afin de favoriser un bon transit. La quantité de liquide bue permettra que votre urine soit moins concentrée et moins susceptible de vous donner une sensation de brûlure au niveau des points.
  • Manger sainement: Un régime alimentaire à base de fruits, de légumes, de céréales, de pain complet et de pâtes vous permettra également d’éviter les problèmes de constipation.
  • Repos: Évitez absolument de porter des charges lourdes ou de fournir d’intenses efforts au cours des premières semaines.
  • Faites travailler votre plancher pelvien: Ces exercices favorisent la circulation du sang au niveau de la zone endommagée qui accélère le processus de cicatrisation. Demandez conseil afin de les effectuer correctement ; certains hôpitaux peuvent vous mettre en relation avec un kinésithérapeute qui sera en mesure de vous prodiguer des conseils éclairés.

Quand convient-il de demander une prise en charge médicale?

N’hésitez surtout pas à prendre un avis médical dans ce cas. Une rougeur au niveau de la zone concernée, une augmentation de la douleur ou une odeur désagréable peuvent être autant d’indices de début d’infection. D’autres désagréments à surveiller sont une difficulté à contrôler vos envies d’aller à la selle, une envie irrépressible d’excréter vos excréments ou une incapacité à contrôler les gaz intestinaux.

Suivi à long terme

De nombreuses femmes ayant souffert de déchirures de grade 3 et 4 peuvent craindre de reprendre une activité sexuelle. La relation ne doit pas être douloureuse et si cela s’avère être le cas, il ne faut pas hésiter à en parler au médecin lors de la consultation de suivi d’accouchement. La majorité des femmes affectées d’une déchirure profonde à l’accouchement se voient proposer une consultation postnatale afin de vérifier que tout rentre bien dans l’ordre.
Poursuivez vos exercices pour renforcer les muscles de votre plancher pelvien. Cela peut vous aider à ne pas souffrir d’incontinence urinaire. En cas de problème, consultez votre médecin.

J’ai eu mal après la pause des points et ma sage-femme m’a recommandé de m’allonger sur le côté le plus souvent possible et de m’asseoir sur des coussins lorsque je me tenais droite. J’ai eu la sensation que les points se resserraient au bout de quelques jours, puis la gêne a fini par diminuer. J’ai pris de nombreux bains et fait en sorte que les points de suture demeurent propres afin que la cicatrisation puisse suivre son cours.